Cole Caufield a des débuts fracassants dans la NCAA

La meilleure façon de décrire le jeu de Cole Caufield, c’est en utilisant l’expression que Jeff Drouin lui a assignée avec justesse : don de Dieu.

Caufield, c’est une tonne de talent et de caractère concentrés dans sa charpente de 5 pieds 7 pouces et 163 livres. Partout où il est passé, il y a toujours eu des doutes des autres dans son sillage : il est petit… peut-il amener son talent de franc-tireur au prochain niveau?

Même cet automne, après avoir été choisi en 1re ronde par le Canadien, le même refrain a été chanté à son sujet : va-t-il se démarquer dans la NCAA, face à des joueurs plus âgés?

La réponse est arrivée rapidement ce week-end : 4 buts et 1 passe en 2 matchs!

Vendredi soir, il a enfilé deux superbes buts à la manière d’Alex Ovechkin, en démontrant sa capacité de se faire oublier par l’adversaire tout en étant impliqué dans le jeu.

Samedi, il a tout de même prouvé qu’il peut utiliser sa grande intelligence hockey d’une autre façon, en combinant sa vitesse pour faire mal paraître le gardien adverse.

Que dire de sa passe, en avantage numérique? S’il est avant tout un excellent franc-tireur, Caufield est également un fabricant de jeu au-delà de la moyenne.

Sa capacité de choisir le bon moment pour distribuer la rondelle à un coéquipier bien démarqué, c’est d’ailleurs un aspect de son jeu qu’il pourra continuer de raffiner.

S’il réussit comme il peut le faire, il sera TRÈS dangereux… car l’adversaire va s’attendre, la plupart du temps, à un tir de sa part.

Interactions du lecteur