Jamie Drysdale

Date de naissance : 8 avril 2002
Grandeur : 5 pieds 11
Poids : 165 livres
Position : Défenseur
Côté du lancer : Droit
Équipe actuelle : Otters d’Erie (OHL)

Date d’écriture : 10 septembre 2019
Date de mise à jour :

Selon certaines listes, son nom figure à la position numéro 10, sur d’autres, il arrive au 16e échelon, puisque sa charpente semble en inquiéter quelques-uns. Il devra certes muscler son physique, n’oublions pas qu’il n’a que 17 ans, mais cette « faiblesse » ne lui a nullement empêché de récolter un total de 40 points en 63 joutes dès ses premières enjambées au niveau de la OHL. Notez également que Drysdale a également endossé les uniformes canadiens des moins de 17 ans et des moins de 18 ans, ce qui lui a permis d’ajouter de l’expérience à son compteur.

Analyse

Jeu général : Il demeure sans aucun doute le quart arrière d’une organisation qui peut prendre cette lourdeur sur les épaules sans aucun souci. Même s’il est une arme destructrice sur l’attaque à cinq, grâce à sa facilité déconcertante de trouver un angle de tir parfait ou repérer rapidement un coéquipier, il est également un atout important dans les trois zones tracées sur la surface glacée.

Coup de patin : Sa fluidité lui permet de pivoter rapidement afin de réaliser adéquatement une transition entre l’offensive et la défensive. Sa vitesse de pointe est maximale, ce qui fait en sorte que l’élément patinage demeure sans faille et apte pour le gros spectacle de la Ligue nationale.

Habiletés : Drysdale est très habile lorsque le disque se retrouve sur sa palette, lui qui possède une capacité unique de bien distribuer le disque et d’utiliser son bâton. Ses mains souples et très vives lui permettent également de diriger la rondelle au filet, ce qui crée beaucoup de chances de marquer.

Intelligence : Une intelligence qui se situe au niveau élite de cette cuvée en vue de l’encan 2020. Le défenseur peut se dessiner rapidement un couloir de tirs (ou de passes), tout en utilisant bien sa vitesse et son travail acharné dans le but de fatiguer ses adversaires, ce qui crée ainsi de l’espace pour manoeuvrer.

Physique : Voilà sa principale lacune. Sa charpente n’est pas très volumineuse et il devra prendre du muscle lors des prochains mois afin de rivaliser avec les hommes. Les batailles sur le long des rampes, dans les espaces restreints, seront plus difficiles à remporter dans la LNH.

Autres aspects / intangibles : Il est l’un des candidats potentiels qui pourrait amorcer sa carrière dans la LNH dès la saison 2020-21. Ses habilitées principales sont déjà au niveau « pro », ce qui lui permettra de briller de tous ses éclats une fois de plus en 2019-20.

Note globale
9A

Interactions du lecteur